GRAND EXORCISME

Litanies des Saints

Seigneur, ayez pitié.
Christ, ayez pitié.
Seigneur, ayez pitié.

Christ, écoutez-nous.
Christ, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu,
ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu,
ayez pitié de nous.

Esprit Saint, qui êtes Dieu,
ayez pitié de nous.

Sainte Trinité, qui êtes un seul Dieu,
ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.
Sainte Mère de Dieu, priez pour nous.
Vierge sainte et incomparable, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.
Saint Gabriel, priez pour nous.
Saint Raphaël, priez pour nous.

Vous tous, saints anges et archanges,
priez pour nous.

Vous tous qui prenez rang parmi les Esprits bienheureux,
priez pour nous.

Saint Jean-Baptiste, priez pour nous.
Saint Joseph, priez pour nous.
Vous tous, saints patriarches et prophètes, priez pour nous.

Saint Pierre, priez pour nous.
Saint Paul, priez pour nous.
Saint André, priez pour nous.
Saint Jacques le Majeur, priez pour nous.
Saint Jean, priez pour nous.
Saint Thomas, priez pour nous.
Saint Jacques le Mineur, priez pour nous.

Saint Philippe, priez pour nous.
Saint Barthélemy, priez pour nous.
Saint Matthieu, priez pour nous.
Saint Simon, priez pour nous.
Saint Thaddée, priez pour nous.
Saint Matthias, priez pour nous.
Saint Barnabé, priez pour nous.
Saint Luc, priez pour nous.
Saint Marc, priez pour nous.
Vous tous, saints apôtres et évangélistes, priez pour nous.
Vous tous, saints disciples du Seigneur, priez pour nous.

Vous tous, saints Innocents, priez pour nous.

Saint Étienne, priez pour nous.
Saint Laurent, priez pour nous.
Saint Vincent, priez pour nous.
Saints Fabien et Sébastien, priez pour nous.
Saints Jean et Paul, priez pour nous.
Saints Côme et Damien, priez pour nous.
Saints Gervais et Protais, priez pour nous.
Vous tous, saints martyrs, priez pour nous.


Saint Silvestre, priez pour nous.
Saint Grégoire, priez pour nous.
Saint Ambroise, priez pour nous.
Saint Augustin, priez pour nous.
Saint Jérôme, priez pour nous.
Saint Martin, priez pour nous.
Saint Nicolas, priez pour nous.
Vous tous, saints évêques et confesseurs, priez pour nous.
Vous tous, saints docteurs, priez pour nous.

Saint Antoine, priez pour nous.
Saint Benoît, priez pour nous.
Saint Bernard, priez pour nous.
Saint Dominique, priez pour nous.
Saint François, priez pour nous.
Vous tous, saints prêtres et lévites, priez pour nous.
Vous tous, saints moines et ermites, priez pour nous.

Sainte Marie-Madeleine, priez pour nous.
Sainte Agathe, priez pour nous.
Sainte Lucie, priez pour nous.
Sainte Agnès, priez pour nous.
Sainte Cécile, priez pour nous.
Sainte Catherine, priez pour nous.
Sainte Anastasie, priez pour nous.
Vous toutes, saintes vierges et veuves, priez pour nous.

Vous tous, saints et saintes de Dieu, intercédez pour nous,

Montrez-vous bienveillant,
pardonnez nous, Seigneur,

Montrez-vous bienveillant,
exaucez nous, Seigneur.

De tout mal, libérez-nous, Seigneur.
De tout péché, libérez-nous.
De votre colère, libérez-nous.
D'une mort subite et imprévue, libérez-nous.
Des pièges du démon, libérez-nous.
De la colère, de la haine et de tout mauvais vouloir, libérez nous.

De l'esprit de luxure, libérez-nous.
De la foudre et de la tempête, libérez-nous.
Du fléau des tremblements de terre, libérez-nous.
De la peste, de la famine et de la guerre, libérez-nous.
De la mort éternelle, libérez-nous.


Par le mystère de votre sainte incarnation, libérez-nous.
Par votre venue en ce monde, libérez-nous.
Par votre naissance, libérez-nous.
Par votre baptême et votre jeûne sacré, libérez-nous.
Par votre Croix et votre Passion, libérez-nous.
Par votre mort et votre mise au tombeau, libérez-nous.

Par votre sainte Résurrection, libérez-nous.
Par votre admirable Ascension, libérez-nous.
Par la venue de l'Esprit-Saint Consolateur, libérez-nous.
Au jour du Jugement, libérez-nous.

Pécheurs que nous sommes, nous vous en prions, écoutez-nous.
Pardonnez-nous, nous vous en prions.
Soyez indulgent à notre égard, nous vous en prions.
Daignez nous amener à une pénitence sincère, nous vous en prions.
Gardez et gouvernez votre sainte Église, nous vous en prions.
Conservez dans la sainte religion catholique

le Pontife apostolique et tous les degrés de la hiérarchie de l'Église, nous vous en prions.
Humiliez les ennemis de la sainte Église, nous vous en prions.
Faites régner la paix et la véritable entente entre les rois et les chefs chrétiens, nous vous en prions.


Donnez en abondance la paix et l'unité à tout le peuple chrétien, nous vous en prions.
Ramenez à l'unité de l'Église tous ceux qui s'en sont écartés, 

et conduisez à la lumière de l'Évangile tous les infidèles, nous vous en prions.
Fortifiez-nous et conservez-nous dans votre saint service, nous vous en prions.
Élevez nos âmes vers les désirs du ciel, nous vous en prions.
Donnez en retour à tous nos bienfaiteurs les biens éternels, nous vous en prions.
Préservez de la damnation éternelle nos âmes, 

celles de nos frères, de nos proches et de nos bienfaiteurs, nous vous en prions.
Donnez et conservez les fruits dé la terre, nous vous en prions.
Donnez à tous ceux qui sont morts dans la foi le repos éternel, nous vous en prions.


Exaucez-nous, nous vous en prions.
Fils de Dieu, nous vous en prions.

Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde,
pardonnez-nous, Seigneur.


Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde,
exaucez-nous, Seigneur.


Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde,
ayez pitié de nous.


Christ, écoutez-nous.
Christ, exaucez-nous.
Seigneur, ayez pitié.
Christ, ayez pitié.
Seigneur, ayez pitié.

Notre Père
Notre Père qui es aux cieux, 

que ton Nom soit sanctifié, 
que ton règne vienne, 
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour. 
Pardonne-nous nos offenses, 
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Le prêtre :
Et garde-nous d'entrer dans la tentation.

L’assistance :
Mais délivre-nous du mal.

Le prêtre :
Ne vous souvenez pas, Seigneur, de nos fautes, ni de celles de nos proches,
et ne tirez pas vengeance de nos péchés.

Notre Père
Notre Père qui es aux cieux, 

que ton Nom soit sanctifié, 
que ton règne vienne, 
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. 

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour. 
Pardonne-nous nos offenses, 
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. 
Et garde-nous d'entrer dans la tentation, 
mais délivre-nous du Mal.
Amen.

Je vous salue Marie
Je vous salue, Marie pleine de grâces ; 

le Seigneur est avec vous. 
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. 


Sainte Marie, Mère de Dieu, 

priez pour nous pauvres pécheurs, 
maintenant et à l'heure de notre mort. 
Amen.

Je crois en Dieu
Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit,
est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate,
a été crucifié, est mort,
a été enseveli, est descendu aux enfers,
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l'Esprit Saint, 
à la sainte Église catholique
à la communion des saints,
à la rémission des péchés,
à la résurrection de la chair,
à la vie éternelle,
Amen.

Psaume 54 (53)
Ô Dieu, par ton nom sauve-moi

Par ton pouvoir fais-moi raison.

Ô Dieu, entends ma prière,
Écoute les paroles de ma bouche !

Contre moi ont surgi des orgueilleux,
Des forcenés pourchassent mon âme,
Point de place pour Dieu devant eux.

Mais voici Dieu qui vient à mon secours,
Le Seigneur avec ceux qui soutiennent mon âme.

Que retombe le mal sur mes tyrans,
Seigneur, par ta vérité détruis-les !

De grand cœur je t'offrirai le sacrifice,
Je rendrai grâce à ton nom, car il est bon,
Car il m'a délivré de toute angoisse.

Mes ennemis me sont donnés en spectacle.

Le prêtre :
Sauvez votre serviteur (servante), N.

L'assistance :
Qui n'espère qu'en vous, mon Dieu.

Le prêtre :
Seigneur, soyez pour lui (elle) comme une forteresse inexpugnable.

L'assistance :
Contre tout Ennemi.

Le prêtre :
Que cet Ennemi ne l'emporte en rien sur lui (elle).

L'assistance :
Et que le Fils du Mal ne puisse jamais lui nuire.

Le prêtre :
De votre sanctuaire, ô Seigneur, envoyez à son aide,

L'assistance :
Et de Sion protégez-le (la).

Le prêtre :
Seigneur, exaucez ma prière.

L'assistance :
Et que mon cri monte vers vous.

Le prêtre :
Le Seigneur soit avec vous.

L'assistance :
Et avec votre esprit.

Prions

Dieu, dont le privilège est d'avoir toujours pitié et de toujours pardonner : recevez la prière que nous vous faisons, pour que votre bonté si miséricordieuse pardonne largement à N., votre serviteur (servante), retenu(e) dans les liens du péché.

Seigneur très Saint, Père Tout-puissant, Dieu Éternel, Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, qui avez rejeté aux feux de la géhenne ce Maître transfuge et apostat : vous qui avez envoyé en ce monde votre Fils Unique, pour écraser cette Bête rugissante ; hâtez-vous, faites attention, empressez-vous d'arracher à la ruine et au démon de midi cette créature faite à votre image et ressemblance. Jetez, Seigneur, toutes vos terreurs sur cette bête féroce, qui veut ravager votre vigne. Donnez force et courage à vos serviteurs pour combattre cet abominable et maudit Dragon, de peur qu'il n'en vienne à mépriser ceux qui mettent en vous leur confiance et qu'il ne dise comme autrefois Pharaon : Dieu, je ne le connais pas, donc je ne laisserai pas partir Israël. Que votre droite  puissante le force à se retirer de votre serviteur (servante), N., et qu'il n'ait pas l'audace de retenir plus longtemps captif celui (celle) que vous avez daigné créer à votre image et que vous avez racheté(e) par votre Fils. Qui vit et règne avec vous dans l'unité du Saint-Esprit dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il !

Je te commande, qui que tu sois, Esprit immonde, et je commande à tes compagnons, à vous tous qui obsédez ce serviteur (cette servante) de Dieu, que, par les mystères de l'Incarnation, de la Passion, de la Résurrection et de l'Ascension de Notre-Seigneur Jésus-Christ, par la mission du Saint-Esprit, et par l'avènement de ce même Notre-Seigneur qui se fera au jour du Jugement, tu me dises ton nom, le jour et l'heure de ta sortie par un signe quelconque, et qu'à moi, serviteur de Dieu, quoique indigne, tu obéisses à l'instant même en tout ce que je te commanderai ; enfin que tu ne puisses faire du tort en aucune manière à cette créature de Dieu, ou à ceux qui sont autour de nous, pas plus qu'à tout ce qui lui appartient.

+ Lecture du saint Évangile selon S. Jean (1, 1) 

Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut. Ce qui fut en lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes, et la lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont pas saisie. Il y eut un homme envoyé de Dieu. Son nom était Jean. Il vint pour témoigner, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Celui-là n'était pas la lumière, mais il avait à rendre témoignage à la lumière. Le Verbe était la lumière véritable, qui éclaire tout homme ; il venait dans le monde. Il était dans le monde, et le monde fut par lui, et le monde ne l'a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l'ont pas accueilli. Mais à tous ceux qui l'ont accueilli, il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom, lui qui ne fut engendré ni du sang, ni d'un vouloir de chair, ni d'un vouloir d'homme, mais de Dieu. Et le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire qu'il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.

+ Lecture du saint Évangile selon S. Marc (16, 15)

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Allez à travers le monde entier prêcher l'Évangile à toute créature. Quiconque aura la foi et sera baptisé, sera sauvé ; mais celui qui n'aura pas la foi, sera condamné. Voici les prodiges que feront ceux qui auront la foi : En mon Nom ils chasseront les démons ; ils parleront les langues modernes ; ils prendront les serpents à pleines mains ; et s'ils boivent quelque poison mortel, ils n'en ressentiront aucun mal ; sur les malades ils imposeront leurs mains, et ceux-ci s'en trouveront bien.

+ Lecture du saint Évangile selon S. Luc (10, 17)

En ce temps-là, les soixante douze disciples revinrent joyeux près de Jésus, en lui disant : Voici que les démons mêmes nous sont soumis en votre Nom. Jésus leur répondit : J'ai vu Satan tombant du ciel comme la foudre. Et maintenant je vous donne pouvoir de fouler aux pieds serpents, scorpions et toute puissance de l'Ennemi : et rien ne pourra vous nuire. Cependant ne vous réjouissez pas trop de ce que les Esprits vous soient soumis : réjouissez-vous plutôt de ce que vos noms soient inscrits dans les cieux.

+ Lecture du saint Évangile selon S. Luc (9, 14)

En ce temps-là, Jésus venait de chasser un démon, et ce démon était muet. Or, dès que le démon fut parti, le muet se mit à parler et la foule en était dans l'admiration. Mais quelques-uns firent ces réflexions : c'est par Belzébul, prince des démons, qu'il chasse les démons. D'autres aussi voulaient le tenter, en lui demandant un prodige dans le ciel. Mais Jésus, qui voyait le fond de leurs pensées, leur dit : Tout royaume divisé contre lui-même se détruira, et toute maison divisée contre elle-même tombera. Si donc Satan est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il debout ? Vous dites que c'est par Belzébul que je chasse les démons. Si, en effet, c'est par Belzébul que je chasse les démons, dites-moi alors au nom de qui les fils de votre nation les chassent. Voilà pourquoi ceux-là seront vos juges. Si, au contraire, c'est par le doigt de Dieu que je chasse les démons, c'est alors vraiment que le royaume de Dieu est venu vers vous. Quand un homme fort et bien armé garde l'entrée de sa demeure, tout ce qu'il a est en paix et à l'abri. Mais si un autre plus fort que lui survient, ce dernier le vaincra, lui dérobera toutes les armes, dans lesquelles il mettait sa confiance, et de tout le butin qu'il lui prendra il pourra faire un partage.

L'assistance :
Rendons grâces à Dieu.

Le prêtre :
Seigneur, exaucez ma prière,

L'assistance :
Et que mon cri monte vers vous.

Le prêtre :
Le Seigneur soit avec vous.

L'assistance :
Et avec votre esprit.

Prions

Seigneur Tout-puissant, Verbe de Dieu le Père, Christ Jésus, Dieu et Souverain Maître de tout créature : vous qui avez donné pouvoir à tous vos Apôtres d'écraser sous leurs talons les serpents et les scorpions : qui parmi bien d'autres paroles admirables avez daigné nous enseigner celle-ci : Allez vous-en, démons. Vous dont le doigt puissant a fait tomber Satan du ciel comme la foudre, timide et tremblant je supplie humblement votre Saint Nom : daignez m'accorder à moi, votre très indigne serviteur, le pardon de mes fautes, une foi inébranlable, et le pouvoir nécessaire, pour que, protégé par la puissance de votre droite sacrée, je puisse attaquer avec confiance et sûreté ce cruel démon : Par vous, Jésus-Christ Notre Seigneur et notre Dieu, qui devez venir un jour juger les vivants et les morts, et purifier le monde par le feu. Amen.

Le prêtre :
 Voici la Croix du Seigneur,
fuyez, vous qui êtes du parti ennemi.

L'assistance :
II est vainqueur le Lion de la tribu de Juda,
celui qui est de la race de David.

Le prêtre :
Seigneur, exaucez ma prière,

L'assistance :
Et que mon cri monte vers vous.

Le prêtre :
Le Seigneur soit avec vous.

L'assistance :
Et avec votre esprit.

Prions

Dieu et Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ, j'invoque votre saint Nom et je supplie très humblement votre bonté de vouloir bien me donner aide et assistance contre tout Esprit immonde et particulièrement contre celui qui persécute cette créature, N., qui est vôtre. Par ce même Notre-Seigneur Jésus-Christ. Ainsi soit-il !

Exorcisme

Je t'exorcise, Esprit très impur, ainsi que toute entreprise de l'Ennemi, toute illusion, toute légion ; au nom de  Notre-Seigneur Jésus-Christ, arrache-toi d'ici et va t'en hors de cette créature de Dieu.  Que Celui-là te commande qui a voulu que tu fusses précipité du plus haut des cieux dans les abîmes les plus profonds de la terre. Qu'Il te commande, Celui à qui la mer, les vents et les tempêtes obéissent. Écoute donc, Satan, et tremble, Ennemi de la Foi, Ennemi du genre humain, fournisseur de la mort, voleur de vie, détrousseur de justice, source de tous les maux, foyers des vices, séducteur des hommes, trahisseur de peuples, entreteneur de jalousie, monstre d'avarice, cause de discorde, inventeur de toutes douleurs : pourquoi restes-tu là et fais-tu de l'opposition, quand tu sais que le Christ, qui est le Maître, ruine toutes tes entreprises ? Tremble devant Celui qui a été immolé dans Isaac, vendu en Joseph, tué comme un agneau, crucifié comme homme, et qui enfin triomphe sur tous les enfers. 

(Faire les croix sur le front du possédé)

Va-t'en donc au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit : fais place à l'Esprit Saint, par ce  signe de la Sainte Croix de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui, avec le Père et ce même Esprit, vit et règne dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il !

Le prêtre :
Seigneur, exaucez ma prière,

L'assistance :
Et que mon cri monte vers vous.

Le prêtre :
Le Seigneur soit avec vous.

L'assistance :
Et avec votre esprit.

Prions

Dieu, Créateur et Défenseur du genre humain, qui avez fait l'homme à votre image : voyez votre serviteur (servante), N., victime des ruses diaboliques. Le vieil Adversaire, l'antique Ennemi de la terre vole autour de lui dans toute l'horreur de ses épouvantements, il glace de stupeur cette âme et tous ses sens corporels, il le trouble et le terrifie, et la peur des tremblements effrayants lui donne cette agitation fiévreuse. Repoussez, Seigneur, cette puissance démoniaque, détournez ces pièges si perfides : que loin d'ici disparaisse le Tentateur impie ; que par le signe de ton Nom, ton (ta) serviteur (servante) soit fortifié(e), et ait toute sécurité dans son âme comme dans son corps.

(Les trois croix suivantes se font sur la poitrine du démoniaque)

Jésus, gardez l'intérieur de  cette poitrine. Jésus, gouvernez ces entrailles. Jésus, affermissez  ce cœur. Que dans cette âme s'évanouissent tous les vains essais de la puissance Ennemie. Seigneur, par cette invocation de votre très saint Nom, faites-nous la grâce, que celui qui jusqu’a ce moment semait l'épouvante, s'enfuie à son tour épouvanté, tombe complètement battu, et que votre serviteur (servante) ici présent(e) puisse, d'un cœur ferme et d'une âme sincère, vous rendre les hommages qui vous sont dus. Par Notre-Seigneur Jésus-Christ.

L'assistance :
Ainsi soit-il !

Exorcisme

Je te conjure, antique serpent, par le Juge des vivants et des morts, par ton Créateur, par le Créateur du monde : par Celui qui a puissance de te rejeter dans la géhenne, que de ce (cette) serviteur (servante) de Dieu, N., qui se jette avec confiance dans les bras de l'Église, tu te retires promptement avec tout le cortège de tes tremblements et de tes fureurs. (sur le front). Je t'adjure de nouveau, non par moi qui ne suis que faiblesse, mais par la vertu de l'Esprit Saint, de sortir de ce (cette) serviteur (servante) de Dieu, N., que le Dieu Tout Puissant a créé à son image. Obéis donc, obéis non à moi personnellement, mais à moi serviteur du Christ. Car elle te presse, elle te force à partir, la puissance de Celui qui t'a lié sous sa Croix.

Tremble sous la force de ce bras, qui a vaincu les hurlements de l'enfer, et a amené cette âme à la lumière.  (sur la poitrine). Que le corps de cet (cette) homme (femme) te terrifie.  (sur le front). Que cette image de Dieu te fasse trembler. Ne fais pas de résistance, ne mets aucun retard à t'en aller de cet (cette) homme (femme), parce qu'il plaît au Christ de venir demeurer en lui (elle). Et ne crois pas pouvoir te moquer de moi, parce que tu sais trop bien que je ne suis qu'un pécheur. C'est Dieu qui te commande. Elle te commande  la Majesté du Christ.  Dieu le Père te commande,  Dieu le Fils te commande,  Dieu le Saint-Esprit te commande. Il te commande le grand mystère de  la Croix. Elle te commande  la Foi des Saints Apôtres Pierre et Paul, et celle de tous les autres Saints. Il te commande le sang des martyrs. Elle te commande la chasteté des Confesseurs du Christ. Elle te commande  la pieuse intercession de tous les Saints et de toutes les Saintes. Elle te commande  la force des grandes Vérités de la religion chrétienne. Va-t’en donc, violateur de toutes Lois. Va-t’en, séducteur, plein de malices et de perfidies sans nombre, ennemi de la vertu, persécuteur de l'innocence. Hors d'ici, la plus cruelle des bêtes féroces ; hors d'ici, monstre d'impiété ; fais place au Christ, en qui tu n'as pu jamais rien trouver pour y exercer ton œuvre néfaste : Lui t'a dépouillé, Lui a bouleversé ton royaume, Lui t'a vaincu et enchaîné et a mis en mille pièces ton attirail infernal : c'est Lui qui t'a rejeté dans les ténèbres extérieures, où t'attend pour toi et pour tous tes ministres une mort qui ne finit pas. Mais à quoi bon renâcler si violemment ? Pourquoi si imprudemment refuses-tu d'obéir ? Tu es coupable vis-à-vis le Dieu Tout-Puissant, dont tu as transgressé les ordres. Tu es coupable vis-à-vis son Fils Jésus-Christ Notre Seigneur, que tu as eu l'audace de tenter et la sotte présomption de faire mettre en croix. Tu es coupable vis-à-vis le genre humain, à qui tes conseils perfides ont fait boire un poison mortel.

Donc, je t'adjure, Dragon abominable et pervers, au Nom de  l'Agneau immaculé, qui a marché sur l'aspic et le basilic, qui a écrasé sous son pied le lion et le dragon, de sortir de cet (cette) homme (femme) (sur le front) ; de sortir de l'Église de Dieu (vers les assistants) : tremble et prends la fuite, en ce moment où nous invoquons le Nom du Seigneur, Nom tant redouté des enfers : à Lui sont soumises les Vertus des cieux, les Puissances et les Dominations ; pour Lui chantent, sans se lasser jamais, les Chérubins et les Séraphins, qui disent : Saint ! Saint ! Saint est le Seigneur Dieu Sabaoth ! Il te commande, le Verbe fait chair. II te commande, Celui qui est né d'une Vierge. Il te commande,  ce Jésus de Nazareth, qui, lorsque tu méprisais ses disciples, t'écrasa, te renversa à terre en t'ordonnant de sortir du corps d'un homme, et quand la séparation fut faite, tu n'osais même pas entrer en sa présence dans un troupeau de cochons. Maintenant que te voici adjuré au  Nom de Jésus, sors de cet homme que Jésus a créé. Oh ! Cela te semble bien  dur de vouloir résister. Oui,  c'est bien pénible pour toi de regimber contre l'aiguillon. Mais plus tu tarderas à partir, plus grandira ton supplice, car ce n'est pas l'homme que tu outrages, tu insultes le Souverain Maître des vivants et des morts, Celui qui les jugera tous un jour et purifiera le monde par le feu.

L'assistance :
Ainsi soit-il !

Le prêtre :
Seigneur, exaucez ma prière,

L'assistance :
Et que mon cri monte vers vous.

Le prêtre :
Le Seigneur soit avec vous.

L'assistance :
Et avec votre esprit.

Prions

Dieu du ciel, Dieu de la terre, Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Prophètes, Dieu des Apôtres, Dieu des Martyrs, Dieu des Vierges, Dieu qui avez pouvoir de rendre la vie à qui est mort, le grand repos après le labeur ingrat ; puisqu'il n'est point d'autre Dieu que vous, qu'il ne peut y en avoir de vrai, que vous seul, Créateur du ciel et de la terre, qui êtes le vrai Roi, dont le royaume ne finira jamais ; j'adresse mon humble prière à votre glorieuse Majesté ; daignez délivrer des esprits immondes votre serviteur (servante) ici présent(e). Par Notre-Seigneur Jésus-Christ. Ainsi soit-il !

Exorcisme

Je t'adjure encore, ô toi, Esprit tout à fait immonde, fantôme tout à fait trompeur, envahisseur satanique, je t'adjure  au Nom de Jésus-Christ de Nazareth, qui, après le baptême de Jean, fut conduit dans le désert et triompha de toi sur ton propre terrain : je t'adjure de cesser tes combats contre celui que Dieu a formé du limon de la terre pour l'honneur de sa gloire : redoute d'attaquer dans cet (cette) homme (femme) si misérable non l'humaine fragilité, mais l'image du Dieu Tout-puissant. Obéis donc à Dieu, qui, par son serviteur Moïse, t'a précipité dans l'abîme, toi et toute ta méchanceté, avec Pharaon et toute son armée. Obéis à  Dieu, qui par les cantiques spirituels de son très fidèle serviteur David t'a chassé du Roi Saül et t'a forcé à prendre la fuite. Obéis à  Dieu, qui t'a damné dans Judas Iscariote le traître. Elles t'ont cinglé les  verges divines de Celui en présence de qui tu tremblais d'épouvante avec tes légions et disais en hurlant : Quoi de commun entre nous et Toi, Jésus, Fils du Dieu Très Haut ? Pourquoi viens-tu ici avant le temps nous torturer ? Il te tient serré dans d'éternelles flammes, Celui qui à la fin des temps dira aux impies : retirez-vous de moi, maudits, allez au feu éternel, préparé pour le démon et ses anges. Là pour toi, grand criminel, et pour tes anges, il y a des vers rongeurs, qui ne meurent jamais. Pour toi et pour tes anges on a préparé un feu qui ne s'éteindra jamais : parce que tu es le prince du maudit homicide, tu es l'auteur de l'inceste, tu es le roi des sacrilèges, tu es le professeur de tous les pires crimes, tu es le docteur de toutes les hérésies, tu es l'inventeur de toutes les saletés. Va t'en donc, méchant impie, va t'en, grand scélérat, va t'en avec toutes tes perfidies ; car Dieu veut que cet (cette) homme (femme) devienne son temple. Mais que fais-tu ici à tarder si longtemps ? Rends gloire à Dieu  le Père Tout-puissant, devant qui tout genou fléchit. Fais place à  Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui pour cet (cette) homme (femme) a répandu son Sang très précieux. Fais place à  l'Esprit Saint, qui par son bienheureux Apôtre Pierre  t'a fait tomber à terre en plein public avec Simon le Magicien ; qui a condamné ton mensonge dans Ananie et Saphire ; qui t'a frappé dans Hérode refusant d'honorer Dieu ; qui par son Apôtre Paul t'a plongé dans les ténèbres de l'aveuglement avec le Mage Elymas ; et qui, par le même Apôtre, d'un seul mot impératif, t'a ordonné de sortir de la Pythonisse.  Sors donc maintenant, pars, vil séducteur. Ton séjour est le désert : ta demeure est un serpent. Humilie-toi et prosterne-toi. Bientôt il ne sera plus temps de remettre. Car voici que bientôt approche le Seigneur ton Dominateur, et un feu ardent marche devant Lui et dévore, tout autour, tous ses ennemis. Si tu peux tromper un homme, tu ne pourras jamais te moquer de Dieu. Celui dont l’œil pénètre les choses les plus cachées, te rejette. Celui à qui tout est soumis dans l'univers, te repousse. Celui qui t'a préparé, à toi et à tes anges, une géhenne éternelle, te chasse : un glaive terriblement aiguisé s'élance de la bouche de Celui qui un jour viendra juger les vivants et les morts et purifier le monde par le feu. Ainsi soit-il !

(Répéter les susdites prières autant qu'il en sera besoin et jusqu'à délivrance complète. Dire aussi pieusement et fréquemment sur la personne obsédée les prières suivantes : Notre Père... Je vous salue, Marie... Je crois en Dieu.)

Prière finale

Nous vous prions, Dieu Tout-puissant, que l'Esprit du Mal n'ait plus pouvoir sur votre serviteur (servante), N., mais qu'il s'enfuie pour ne plus revenir ; ordonnez, Seigneur, et faites entrer en cette âme la bonté et la paix de Notre-Seigneur Jésus-Christ, par qui nous avons été rachetés ; enfin ne craignons plus aucun mal, puisque nous avons avec nous le Seigneur , qui vit et règne avec Dieu le Père Tout-puissant  dans l'Unité du Saint-Esprit , Dieu Unique, dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il !