EXORCISME POUR LA SAINTE ÉGLISE
PAR L'INVOCATION DU PROPHÈTE ÉLIE

Saint Élie : fête le 20 juillet

V/ Confessons , adorons et glorifions la Trinité Sainte et Glorieuse,
Père, Fils et Saint-Esprit.
R/
Amen.

V/ Saint est Dieu ,
Saint est le Puissant,
Saint est l'Immortel.
R/
Ayez pitié de nous.

V/ Père , Fils et Saint-Esprit,
soyez pour nous une citadelle imprenable
et un refuge contre le pervers qui nous combat
et contre ses puissances.
R/
Couvrez-nous de l'ombre de vos miséricordes,
quand les bons seront séparés des méchants.

V/ Et que les Anges et les Archanges se disent dans leurs rangs :
qu'il doit être doux, le chant des hommes,
R/
Pour que Dieu exauce si vite leurs demandes.

V/ Gloire au Père , au Fils et au Saint-Esprit,
commencement et achèvement de toutes choses.
R/
Que sa miséricorde et sa grâce abondent en nous, faibles et pécheurs,
dans les deux siècles et jusqu'aux siècles des siècles.
Amen.

Lecture du 1er livre des Rois
1R
18, 30-40

Alors Élie dit à la foule : « Approchez », et toute la foule s'approcha de lui. Il releva l'autel du Seigneur, qui avait été démoli. Il prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob à qui le Seigneur avait dit : « Ton nom sera Israël. » Avec ces pierres il érigea un autel au Seigneur. Il creusa autour de l'autel une rigole d'une capacité d'environ trente litres. Il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça sur le bûcher. Puis il dit : « Emplissez d'eau quatre cruches, et versez-les sur la victime et sur le bois. » Et l'on fit ainsi. Il dit : « Une deuxième fois ! » et l'on recommença. Il dit : « Une troisième fois ! » et l'on recommença encore. L'eau ruissela autour de l'autel, et la rigole elle-même fut remplie d'eau. À l'heure du sacrifice du soir, Élie le prophète s'avança et dit : « Seigneur, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, on saura aujourd'hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur, et que j'ai accompli toutes ces choses sur ton ordre. Réponds-moi, Seigneur, réponds-moi, pour que tout ce peuple sache que c'est toi, Seigneur, qui es Dieu, et qui as retourné leur cœur ! » Alors le feu du Seigneur tomba, il dévora la victime et le bois, les pierres et la poussière, et l'eau qui était dans la rigole. Tout le peuple en fut témoin ; les gens tombèrent la face contre terre et dirent : « C'est le Seigneur qui est Dieu ! C'est le Seigneur qui est Dieu ! » Élie leur dit : «Saisissez les prophètes de Baal; qu'aucun d'eux n'échappe !» Et ils les saisirent. Élie les fit descendre au torrent de Kishon, où il les égorgea.

Seigneur compatissant, ayez pitié de nous et secourez-nous !

SEIGNEUR Dieu qui êtes admirable en vos saints, nous vous bénissons d'avoir suscité saint Élie, le prophète à la parole de feu; Vous avez fait de lui le témoin fidèle de votre vérité; Vous l'avez rempli d'un zèle ardent pour la sainteté de votre Nom et de votre Maison; Vous lui avez donné le courage et la Foi pour s'opposer puissamment aux hommes aveuglés par leur orgueil : il n'a pas craint de les menacer de vos foudres, de dénoncer leurs égarements et de châtier leurs péchés.

Sur le pays infidèle et rebelle, entraîné par des rois impies au culte du faux dieu Baal, il a envoyé la sècheresse et la famine; au traître Achab, séduit par Jézabel, il fulmina la condamnation divine lui annonçant que sa race serait détruite et les mâles de sa famille exterminés; à Jézabel, il prédit que les chiens la dévoreraient au champ de Yizréel.

Nous vous bénissons, Seigneur, pour la puissance de votre Nom et la force de votre Parole, grâce auxquelles saint Élie a détrôné Baal, supprimé ses prophètes et ses prêtres, rebâti votre Autel et rétabli votre culte; c'est alors que le feu tomba sur l'holocauste et que votre gloire éclata aux yeux du peuple rassemblé sur le mont Carmel, qui vous adora en proclamant : « C'est le Seigneur qui est le vrai Dieu ! C'est le Seigneur qui est le vrai Dieu ! »

Élie a puni le roi Ochozias qui s'était détourné de Vous pour consulter Baal Zebub, lorsqu'il lui annonça qu'il ne descendrait pas du lit où il était monté mais qu'il mourrait certainement; il a brisé son orgueil en appelant le feu du ciel sur les deux cinquanteniers arrogants qu'il lui avait envoyés ainsi que sur leurs troupes, tandis que le troisième fut épargné à cause de l'humilité de son cœur.

Épée acérée et tranchante brandie pour la gloire et la sainteté de votre Nom, Élie a frappé de terreur le démon Baal ainsi que ses adorateurs : Jézabel, ses prophètes et ses prêtres, et il a jeté à terre son culte impie et perfide; mais pour ceux qui craignaient Dieu en Israël, il a été un défenseur plein de miséricorde et de bonté.

Soyez béni, Seigneur, pour lui avoir permis de répandre les largesses de votre Amour. A l'humble veuve de Sarepta qui l'avait reçu avec confiance en dépit de sa pauvreté, il prédit : « Ainsi parle Celui qui est, le Dieu d'Israël : Jarre de farine ne s'épuisera, cruche d'huile ne se videra, jusqu'au jour où Celui qui est enverra la pluie sur la face de la terre ». Et quand son fils mourut, il l'arracha à la mort par l'invocation de votre Nom très puissant.

C'est lui aussi qui, obéissant à vos ordres, appela Élisée à lui succéder dans le ministère prophétique; puis, il donna à Jéhu l'onction de roi d'Israël afin que se perpétuent, au sein de votre peuple, le témoignage de l'Alliance et le culte de votre Sainteté. Enfin quand il eut accompli toutes ces choses selon votre volonté, vous l'avez élevé vers votre gloire au milieu d'un tourbillon sur un char et des chevaux de feu, et votre grâce fit de lui « chars et cavalerie d'Israël ».

Pour saint Élie, nous vous bénissons, Seigneur notre Dieu !

Exorcisme

NOUS t'exorcisons  Baal, qui voulus instaurer ton culte de mort en place du culte au Dieu vivant et vrai, démon trompeur et corrupteur des prêtres, qui veux encore de nos jours les entraîner sur la voie de la trahison et de la prostitution.

Nous t'exorcisons  par le Dieu trois fois Saint qui a fait éclater sa gloire aux yeux de son peuple en se servant d'un faible mortel; et toi tu es resté muet, impuissant et honteux, alors que tout le peuple reconnaissait le Dieu véritable en proclamant : « C'est le Seigneur qui est le vrai Dieu ! C'est le Seigneur qui est le vrai Dieu ! »

Nous t'exorcisons  démon infécond et stérile, après le Dieu  Tout-Puissant qui t'a humilié devant les hommes et, par son prophète Élie, a démasqué ton imposture, ton impiété et ta perfidie.

Nous t'exorcisons  Baal profanateur, vaincu par cet homme dont le seul nom te couvre de confusion et d'infamie et te fait trembler de peur et de rage à cause de la défaite qu'il t'a infligé sur le mont Carmel.

Nous t'exorcisons  Baal, par le prophète qui s'est levé du sein du peuple de Dieu et dont la parole brûlante comme une torche t'a réduit en cendres devant les fils d'Israël, alors que dans ton fol orgueil tu te prétendais leur dieu.

Nous t'exorcisons  Baal, par le châtiment qu'Élie infligea au roi Achab en disant : « Par Celui qui est vivant, le Dieu d'Israël que je sers, il n'y aura ces années-ci ni rosée ni pluie sauf à mon commandement ».

Nous t'exorcisons  dieu de la pluie et de la fertilité, par la sècheresse dont Élie le Thesbyte frappa le pays infidèle, et par la famine qui te confondit en montrant au monde ton vrai visage : démon de la stérilité et de l'aridité, qui veux dérober aux hommes l'abondance de la Vie et la fertilité de la grâce.

Nous t'exorcisons  Baal, par la jarre de farine et la cruche d'huile qui ne se sont épuisées ni vidées pendant tout le temps de la sécheresse, signes de bénédiction et de salut pour ceux qui avaient mis leur confiance dans l'unique Seigneur; ils ont résisté à tes enchantements et Lui sont restés fidèles, alors que tous ceux qui s'étaient laissés entraîner par tes abominations mouraient de la disette et de la faim.

Nous t'exorcisons  démon homicide et cruel, par saint Élie qui rendit à la vie le fils de la veuve de Sarepta en implorant le Dieu trois fois Saint : « Ô Toi qui es, mon Dieu, je t'en prie, fais revenir en lui l'âme de cet enfant ! »

Nous t'exorcisons  apostat, par l'épée avec laquelle saint Élie égorgea tes faux prophètes et il n'échappa aucun d'eux.

Nous t'exorcisons  par le nuage que vit le serviteur d'Élie qui lui dit : « Voici un nuage petit comme une main d'homme, qui monte de la mer », signe de la fin de la sécheresse.

Nous t'exorcisons  par la pluie que répandit ce nuage sur le pays d'Israël, ondée bienfaisante pour les élus de Celui qui es; mais pour tes serviteurs : flots dévastateurs, déluge d'amertume, écume de colère.

Baal, nous t'exorcisons  avec tous tes valets, par le feu que fit descendre le saint prophète Élie sur les cinquanteniers effrontés d'Ochozias, le roi impie.

Meurtrier, voleur et destructeur de justice, nous t'exorcisons  avec toutes tes Jézabel et tous tes Achab par la condamnation divine que fulmina saint Élie contre eux quand il dit : « Ainsi parle Celui qui est : « Tu as assassiné, et de plus tu usurpes ! » C'est pourquoi, ainsi parle Celui qui est : « À l'endroit même où les chiens ont lapé le sang de Nabot, les chiens laperont le tien. Voici que je vais faire venir sur toi le malheur : je balayerai ta race et j'exterminerai les mâles de ta famille» et «Les chiens dévoreront Jézabel dans le champ de Yizréel ».

Nous exorcisons  aussi ton culte maudit que le saint prophète tourna en dérision quand il dit à tes prêtres : « Criez plus fort, car c'est un dieu, il a des soucis ou des affaires ou bien il est en voyage, peut-être il dort et il se réveillera ». Et tes serviteurs crièrent plus fort, se tailladèrent selon leur coutume avec des épées jusqu'à l'effusion de leur sang, mais toi, tu restas impuissant, humilié et muet.

Profanateur de nos églises et chef des sacrilèges, nous t'exorcisons aujourd'hui  par l'autel qu'Élie érigea au nom de Celui qui est sur le mont Carmel; par le sacrifice qu'il Lui offrit; et par le feu divin qui embrasa l'holocauste et le bois et l'eau qui était dans le fossé.

Nous exorcisons enfin  tes adorateurs, tes prêtres et tous tes serviteurs, par la prière qu'éleva saint Élie vers le Dieu vivant en disant: « Ô Toi qui est, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, fais que l'on sache aujourd'hui que Tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur et que c'est par ton ordre que j'ai accompli toutes ces choses ».

Seigneur compatissant, ayez pitié de nous et secourez-nous !

SEIGNEUR notre Dieu, nous vous en supplions : faites briller votre visage sur notre Mère, la sainte Eglise, attaquée par Baal flanqué de Judas son complice inséparable. Aujourd'hui comme autrefois, leurs acolytes s'assirent à la table de Jézabel, persécutent les prêtres de votre Fils bien-aimé et s'efforcent de les pousser à la trahison. Les voici acharnés contre votre Sanctuaire, mettant tout en œuvre pour pervertir la foi, faire cesser le culte et l'oblation dans votre Temple saint et renverser l'autel de l'Agneau immolé. Non contents d'aveugler et de tromper les brebis du troupeau, ils persécutent et humilient son Vicaire sur la terre, attentent à sa vie, et par leurs maléfices, leurs messes noires et leurs rites sataniques, projettent de renverser son trône pour instaurer le règne de l'antéchrist.

C'est pourquoi, Seigneur notre Dieu, nous vous conjurons d'envoyer maintenant encore saint Élie au secours de votre peuple contre les puissances déchaînées de l'enfer. Veuillez accorder au Saint-Père, aux cardinaux, aux patriarches, aux évêques et aux prêtres « une double part de son esprit ». Que le feu de votre Esprit Saint les embrase et qu'ils se dressent comme des phares lumineux. Que leur parole brûle comme une torche. Protégez en particulier le Saint-Père contre ses ennemis, accordez-lui la force d'arracher et d'abattre, de bâtir et de planter (Jr 1, 10). Que par son ministère, jamais ne s'épuise la jarre de farine pour le Pain de la vie ni ne se vide la cruche d'huile pour la lumière des nations.

Comme saint Élie fut «chars et cavalerie d'Israël», que le Vicaire de votre Fils et les pasteurs que vous avez oints de votre Esprit Saint soient pour la sainte Eglise « chars et cavalerie ». Qu'ils paissent et gouvernent votre peuple sans craindre de dénoncer le mensonge et l'erreur. Qu'ils combattent et confondent les loups apostats et voraces qui se dissimulent sous la peau des brebis pour mieux les dévoyer. Oui, Seigneur, que tous les chefs de votre peuple, unis au Successeur de Pierre, ravivent le don de la grâce qu'ils ont reçue avec l'imposition des mains; qu'ils déploient la puissance et l'autorité de leurs mains consacrées pour sauver votre peuple des assauts de Satan et de ses anges de ténèbres. Enfin qu'avec le soutien de l'Immaculée, Gloire du Carmel, et par l'intercession de saint Élie, ils rendent à vos enfants la liberté de vous louer, vous le seul vrai Dieu, dans l'Oblation immarcescible de votre Fils sur l'autel de son Sacrifice.

Que le feu de votre courroux s'abatte aujourd'hui sur Baal et tous les Judas; que leurs complots soient dévoilés, leurs conjurations démasquées, leurs loges dévastées, leurs persécutions démantelées, leurs maléfices anéantis, et toutes leurs dupes rendus à la vraie foi. Nous vous le demandons par l'intercession du grand et saint prophète Élie, de la Très sainte et Très pure, Immaculée et toujours Vierge Marie, Mère de l'Eglise, et par la Passion et les mérites de votre Fils bien-aimé, Jésus-Christ notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne  avec Vous en l'unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles.

Que votre prière, ô saint Élie, soit notre rempart !

Exorcisme

NOUS t'adjurons Baal, sois arraché  et chassé du Temple Saint de Dieu et de ses consacrés, sois arraché et chassé [nommer des cibles précises : du Vatican, des congrégations romaines, des patriarcats, des évêchés, des diocèses, des paroisses, des presbytères, des séminaires, des facultés de théologie, des monastères, des couvents, des églises et des sanctuaires; de l'entourage du Saint-Père, les cardinaux, les patriarches, les évêques, les prêtres et tout le clergé, les séminaristes, les professeurs de théologie et les théologiens; les moines et les moniales, les religieux et les religieuses] en vertu de la condamnation que fulmine aujourd'hui contre toi notre Mère la Sainte Eglise par nous, ses enfants [pour les prêtres : et ministres indignes].

Forts du soutien des cohortes angéliques, de la prière des saints du ciel, de la protection de l'Immaculée la Toute Sainte et toujours Vierge Marie, Gloire du Carmel, Tour de David, Arche d'Alliance, Trône de la divine Sagesse, Reine des Anges; et couverts du très précieux Sang du divin Agneau, nous saisissons maintenant l'épée de saint Élie  par laquelle te fut infligée la défaite la plus amère et la plus humiliante.

VOICI la grande adjuration : Par le pouvoir de notre saint Baptême, la grâce de notre Confirmation [pour les prêtres : et l'autorité de notre sacerdoce], avec la permission de la Très Sainte Trinité et au Nom tout-puissant de JÉSUS :

Nous brisons et abolissons  ton pouvoir maléfique. Nous ruinons et détruisons  tes rites, tes messes noires et toutes tes magies. Nous éventons et dénonçons  tes complots et tes sacrilèges. Nous cassons et divisons  tes collusions et tes tables de réunions. Nous rompons et annulons  la coalition satanico-maçonnique. Nous enchaînons et paralysons l'action et le pouvoir de ses membres. Nous dévastons et anéantissons  tes loges et tes lieux de culte satanique. Nous brouillons et confondons  tes desseins et tes plans impies. Enfin, nous invoquons  la foudre de Dieu sur tous les artifices, sans exception, dont tu te sers pour frapper le Pasteur et disperser le troupeau.

Tu es vaincu Baal, par la Croix Glorieuse de l'Agneau immolé, par le saint et parfait Sacrifice de son Corps et de son Sang, et par l'éternelle Louange que son Épouse indivise fait monter jusqu'au ciel et unit à l'intemporelle et céleste Liturgie des Anges et des Saints de Dieu.

Tu es vaincu par Jésus vrai Dieu et vrai Homme, Celui qui est, qui était et qui vient. Tu es vaincu par son prophète Élie. Tu es vaincu par l'Église de Jésus-Christ avec ses apôtres et ses martyrs, ses saints pontifes, ses saints évêques et ses saints prêtres. Tu es vaincu par tous ceux qui lavent aujourd'hui leur robe dans le Sang de l'Agneau. Il ne te reste qu'à crier amèrement ta défaite et à t'engloutir dans la fournaise ardente de feu et de soufre.

Assurés de la victoire, nous élevons maintenant vers Jésus notre action de grâces, et, avec la Milice des Incorporels et tous les bienheureux dans le ciel, nous proclamons :

« Saint, Saint, Saint, Seigneur, Dieu des armées. Tu es digne, ô notre Maître et notre Dieu de recevoir la gloire, l'honneur et la puissance, car c'est Toi qui créas l'univers, par ta volonté, il n'était pas et il fut créé. Voici, Il a vaincu le Lion de la tribu de Juda, le rejeton de David. Tu es digne de prendre le Livre et d'en briser les sceaux, car tu fus égorgé et tu rachetas pour Dieu, au prix de ton Sang, des hommes de toute race, langue, peuple et nation. Tu as fait d'eux pour notre Dieu une royauté de prêtres régnant sur la terre. Digne est l'Agneau égorgé de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange. À Celui qui siège sur le trône ainsi qu'à l'Agneau, la louange, l'honneur, la gloire et la puissance dans les siècles des siècles. Amen ! »

Prions

SEIGNEUR notre Père et Dieu des miséricordes, fidèle et juste, nous croyons fermement que vous avez envoyé votre Fils Jésus dans le monde pour détruire les œuvres du diable. Nous croyons qu'Il a bâti son Église sur le roc de Pierre et promis que les portes de l'enfer ne prévaudront jamais contre elle. C'est pourquoi nous proclamons : « Il a vaincu le Lion de la tribu de Juda, le descendant de David ». Et nous Vous louons, nous vous glorifions, nous vous rendons grâces, Dieu notre Père, pour l'ultime et éclatant triomphe du divin Cœur de votre Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ, et celui du Cœur Immaculé de sa Très Sainte Mère, la bienheureuse Vierge Marie qui écrasa la tête de l'antique serpent. Que votre prière, ô toute Bénie soit notre rempart !

À LA TOUTE SAINTE, NOTRE SOUVERAINE,
MÈRE DE DIEU ET TOUJOURS VIERGE MARIE
 

Nous vous rendons grâce et nous vous magnifions, Marie, Fille de David, Épouse resplendissante de sainteté, Mère de Dieu demeurée Vierge. Nous vous rendons grâce et nous vous magnifions, Arche d'Alliance, Trône de la divine Sagesse, Porte scellée. Nous vous rendons grâce et nous vous magnifions, Écuelle neuve d'Élisée qui assainit l'amertume introduite par le serpent en Éden. Nous vous rendons grâce et nous vous magnifions, Nuage béni qui monte de la mer et répand sur ses enfants exilés dans cette vallée de larmes les grâces qui jaillissent de son sein très pur.

Gloire du Carmel, nous vous conjurons : Que par votre puissante intercession, l'Esprit Saint répande sur son Épouse la pluie de ses sept dons sacrés. Étoile brillante du matin, dissipez les ténèbres de l'erreur qui tentent d'aveugler ses pasteurs. Secours des chrétiens toujours exaucé, prenez la tête de leur combat contre les esprits de malice. Souveraine des Anges, envoyez-leur les armées du ciel pour écraser l'ennemi acharné à leur perte.

Que l'Église qui les a engendrés à la vie soit, comme au jour de la Pentecôte, renouvelée dans l'Esprit Saint. Que votre tendresse maternelle ramène au Père céleste tous ses enfants égarés. Nous vous supplions, ô notre Mère : que la flamme d'amour qui s'élève de votre Cœur aveugle Satan et déjoue tous ses plans. Couvrez de votre puissante protection le Saint-Père, les évêques et les prêtres afin qu'ils mènent tous les hommes au ciel en gardant intact le dépôt de la foi jusqu'à la venue en gloire de votre Fils, Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Et vous qui êtes la Mère de l'Église, affermissez-nous dans l'espérance en la victoire de votre Cœur Immaculé, pour qu'avec tous ses rassemblés, nous puissions chanter, jubiler et psalmodier l'hymne éternel à la gloire infinie du Père  du Fils et du Saint-Esprit dans les deux siècles et jusqu'aux siècles des siècles. Amen.