POUR CASSER TOUTE MAGIE (1)
ET LE POUVOIR DE CEUX QUI LA PRATIQUENT
PAR LE BÂTON DE MOÏSE

S. Moïse : fête le 4 septembre.

Au Nom du Père  et du Fils et du Saint-Esprit.
Amen.

V/ Les enfants d'Israël gémissaient sous le poids de l'esclavage.
Leurs cris montèrent jusqu'à Dieu qui se souvint de son Alliance.

R/ Dieu se pencha sur son peuple, et vit leurs souffrances.
Il leur envoya Moïse pour les délivrer de la servitude des Égyptiens.

V/ Chantez le Seigneur, car il a fait éclater sa gloire :
R/
Il a précipité dans la mer cheval et cavalier.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

Lecture du livre de l'Exode
Ex
23, 20-23

Je vais envoyer un ange devant toi pour te garder en chemin et te faire parvenir au lieu que je t'ai préparé. Respecte sa présence, écoute sa voix. Ne lui résiste pas : il ne te pardonnerait pas ta révolte, car mon Nom est en lui. Mais si tu lui obéis parfaitement, si tu fais tout ce que je dirai, je serai l'ennemi de tes ennemis, je poursuivrai tes persécuteurs. Mon Ange marchera devant toi et te conduira.

V/  Notre secours est dans le Nom du Seigneur.
R/
Qui a fait le ciel et la terre.

V/ Seigneur, exaucez ma prière.
R/
Et que mon cri parvienne jusqu'à vous.

Prions

SEIGNEUR, qui avez appelé Moïse du milieu du buisson ardent pour lui dire : « J'ai vu l'affliction de mon peuple qui est en Égypte et J'ai entendu le cri qu'il pousse à cause de ses oppresseurs. Je suis descendu pour l'affranchir de leurs mains et le faire monter de ce pays dans une terre fertile et spacieuse où coulent le lait et le miel », regardez votre Église accablée sous le pouvoir des ténèbres, délivrez vos fils et sauvez-les de toutes les entreprises de malice. Seigneur Dieu, qui avez affranchi Israël de l'esclavage de Pharaon, de ses serviteurs et de ses magiciens, visitez aujourd'hui votre peuple et veuillez le libérer du pouvoir de Satan, de la méchanceté des démons et de la magie des sorciers.

Enfin, Seigneur, donnez-nous, comme Vous l'avez jadis ordonné à Moïse, de « renverser leurs autels, de briser leurs stèles et d'abattre leurs idoles » pour que vos enfants, délivrés par votre bras puissant, puissent arriver à la connaissance du seul Sauveur le Christ Jésus, et Vous servir dignement, Vous le Dieu vivant et Vrai. Nous Vous le demandons par le Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

Exorcisme

JE T'EXORCISE  Beelzéboul, prince de la magie et fomenteur des discordes, ainsi que tous les esprits de mensonge : esprits guides, esprits de prodiges, et fausses apparitions, par le Dieu qui a visité les enfants d'Israël et a vu leurs souffrances. Je t'exorcise  par Celui qui a dit : « Je vous affranchirai des corvées des Égyptiens, Je vous délivrerai de leur servitude, et Je vous sauverai avec un bras étendu et par de grands jugements. Je vous prendrai pour mon peuple et Je serai votre Dieu, et vous saurez que Je suis Celui qui suis ». Je t'exorcise  donc par Celui qui a arraché son peuple à l'esclavage de Pharaon, en qui tu as été vaincu, et qui l'a fait sortir d'Égypte pour qu'il Le serve sur sa montagne sainte.

Je t'exorcise  aussi dans tous tes serviteurs, au Nom de Dieu qui a dit par son Prophète Moïse : « J'ai en abomination devant les yeux tous ceux qui s'adonnent à la divination, aux augures, aux superstitions et aux enchantements ; tous ceux qui ont recours aux charmes, ou qui consultent les évocateurs, les sorciers et quiconque interroge les morts ».

Je vous exorcise donc  tous magiciens, sorciers, envoûteurs et faux prophètes : faux guérisseurs, faux libérateurs, faux mystiques, faux exorcistes, faux sensitifs, vous tous, hommes et femmes qui invoquez le démon pour tromper et faire du mal à ceux que Dieu a créés à son image et à sa ressemblance.

Je vous exorcise  par Celui qui a dit à son serviteur Moïse : « Prends ce bâton dans ta main, c'est avec quoi tu feras des signes et confondras les sages, les enchanteurs et les magiciens de Pharaon ».

Oui, je vous exorcise  par le bâton que Moïse, sur l'ordre du Seigneur, jeta sur le dallage et qui devint un serpent qui engloutit les baguettes magiques des magiciens d'Égypte, transformées en aspics. Et j'exorcise  aussi toutes vos pratiques de sorcellerie, ainsi que tous les subterfuges que vous utilisez pour faire vos maléfices, sans en excepter aucun.

JE T'EXORCISE  Beelzéboul, tes serviteurs et toutes leurs magies (nommer celles que l'on connaît : celte, égyptienne, africaine, hindoue, hébraïque, musulmane, druze, brésilienne, macumba, vaudou, etc...) :

- Par le bâton de Dieu  dont le prophète Aaron se servit sur son ordre pour frapper les eaux du Nil qui furent changées en sang dans tout le pays d'Égypte.

- Par ce même bâton  qu'Aaron étendit sur les rivières, les ruisseaux et les marécages, lesquels fourmillèrent de grenouilles qui recouvrirent tout le pays d'Égypte.

- Par ce même bâton  dont il frappa la poussière de la terre, laquelle fut changée en moustiques dans tout le pays d'Égypte, tandis que les magiciens eux-mêmes, reconnaissant leur impuissance, disaient à Pharaon : « C'est ici le doigt d'un dieu ! »

- Je t'exorcise  par la puissance de Celui qui fit surgir une multitude de taons dans la maison de Pharaon et de ses serviteurs, et tout le pays d'Égypte en fut infesté.

-  Par la main  du Seigneur sur les chevaux, les ânes, les chameaux, les bœufs et les brebis des Égyptiens qui moururent tous d'une effroyable peste, sans que succombe une seule bête des troupeaux des enfants d'Israël.

- Par la cendre  que sur l'ordre du Seigneur, Moïse jeta vers le ciel sous les yeux de Pharaon et qui forma dans tout le pays d’Égypte, sur les hommes et sur les animaux, des tumeurs bourgeonnant en pustules de sorte que, victimes de ces mêmes tumeurs, ses magiciens eux-mêmes ne purent se tenir devant Moïse.

- Par ce même bâton  de Moïse brandi vers le ciel, d'où le Seigneur envoya le feu de sa colère : le tonnerre, la grêle et la foudre. Et la grêle frappa tous ceux qui étaient dans les champs, depuis les hommes jusqu'aux animaux, toutes les moissons et tous les arbres.

- Et par Moïse  encore qui étendit son bâton, et le vent d'Orient apporta une telle invasion de sauterelles sur le pays qu'elles dévorèrent toute l'herbe de la terre, tout ce que la grêle avait laissé.

- Par le bâton  que Moïse leva à nouveau vers le ciel, et il se fit pendant trois jours des ténèbres si épaisses qu'on pouvait les toucher, tandis que les enfants d'Israël avaient de la lumière dans les lieux qu'ils habitaient.

- Je t'exorcise enfin  par l'Ange exterminateur qui frappa tous les premiers-nés dans le pays d’Égypte, depuis le premier-né de Pharaon assis sur son trône, jusqu'au premier-né de la servante qui est derrière la meule et tout premier-né du bétail, sans que périsse aucun des fils d'Israël.

- Je t'exorcise  par le même bâton que Moïse étendit sur la mer Rouge qui se divisa selon ce que le Seigneur lui avait dit : « Lève ton bâton, étend ta main sur la mer et divise-la ! » et qui lui ordonna ensuite : « Étends ta main sur la mer et les eaux reviendront sur les Égyptiens, leurs chars et leurs cavaliers ».

- Par ce même bâton , dis-je, dont il frappa le rocher qui est en Horeb, aux eaux de Méribah, et d'où surgit la source qui préfigurait l'abondance de grâces jaillissant du côté transpercé du Sauveur.

- Par ce même bâton  de Dieu, enfin, que Moïse tendit vers le ciel jusqu'au coucher du soleil pour assurer la victoire de Josué sur les Amalécites, dans la plaine de Raphidim.

Que par le bâton de Moïse qui était le doigt de Dieu  toutes vos magies soient réduites à néant et englouties comme il en advint des prodiges des magiciens de Ramsès II. (3 fois)

J'APPELLE maintenant les dix plaies de l'Égypte sur toutes vos abominations :

- Que le sang des innocents que vous répandez dans vos pratiques abominables vous recouvre comme celui qui a infesté le Nil et empourpré l'Égypte entière.

- Que les cris des animaux dont vous vous servez pour vos rites abjects montent jusqu'au ciel pour dénoncer votre cruauté.

- Que vos mains deviennent aussi impuissantes que celles des magiciens de Pharaon à s'opposer à l'invasion des moustiques. Et reconnaissez, comme eux, le doigt de Dieu.

- Que vos objets de piété maléficiés - ceux que vous proposez à la vénération de vos dupes - vos faux oratoires, vos fausses saintes vierges, vos faux saints - faux Padre Pio et autres - vos dévotions détournées et vos sacramentaux empoisonnés soient détruits par le venin des insectes qui se sont abattus sur toute l'Égypte.

- Que votre pouvoir d'utiliser les âmes damnées ou errantes soit contaminé de la même peste qui détruisit les troupeaux des Égyptiens.

- Que votre prétention de communiquer avec les morts soit accablée des mêmes pustules purulentes qui empêchèrent les magiciens d'Égypte de résister au pouvoir de Moïse.

- Que les maisons et les lieux où vous pratiquez vos rites sataniques soient foudroyés par les divins orages de feu et grêle.

- Que vos programmations diaboliques pour empêcher la délivrance de vos victimes soient écrasées sous le sabot des sauterelles vengeresses de l'Apocalypse.

- Que vous-mêmes soyez frappés de cécité. Que s'épaississent les ténèbres où vous vous complaisez, et s'abattant sur vous, vous empêchent de lire dans vos livres de magie vos recettes, vos pactes, vos consécrations à Satan; et que soient anéantis tous rituels et rites démoniaques par lesquels vous aveuglez vos victimes et les envoûtez, les faites posséder ou tentez de les faire mourir.

- Que par le sang de l'agneau sans défaut - préfigure de l'Agneau de Dieu - répandu sur les montants et le linteau des portes des Israélites, plus aucun homme ne soit victime d'aucun de vos maléfices.

C'est pourquoi je plonge maintenant dans le Sang de l'Agneau immolé, le Christ, son serviteur (sa servante) N. ainsi que tous ceux que vous cherchez à porter sur la voie du désespoir, de l'auto-destruction, du péché et de la damnation éternelle. Jusques à quand refuserez-vous de reconnaître la puissance du Dieu dont la droite a délivré Israël son Premier-né ? Jusques à quand votre cœur sera-t-il endurci et refuserez-vous de vous convertir ? Pensez aux tourments qui vous attendent, et humiliez-vous devant votre Créateur.

PAR LA PUISSANCE de Dieu  qui avertit Pharaon des calamités qui allaient s'abattre sur le pays, par les saints Prophètes  Moïse et Aaron que l'Éternel s'est choisis, et au Nom de Jésus  qui doit venir juger les vivants et les morts et le monde par le feu, je vous l'ordonne : allez-vous-en et cessez de nuire à l'Église. Laissez en paix N. ainsi que tous les enfants de Dieu pour que, définitivement libérés de vos entraves, ils puissent le servir tous les jours de leur vie dans sa sainte demeure, an Nom du Père  et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

V/ Vous serez pour moi un royaume de prêtres et une nation sainte.
R/
Si vous écoutez ma voix et gardez mon alliance.

V/ Seigneur, exaucez ma prière.
R/
Et que mon cri parvienne jusqu'à Vous.

Prions

Ô DIEU qui, vous souvenant de votre Alliance sainte, avez fait du sang de l'Agneau le signe de votre faveur, Vous qui avez voulu passer devant les maisons des Israélites, annonçant ainsi la Pâque de votre Fils de la mort à la vie, faites que tous comprennent qu'il n'est de salut qu'en son Sang. C'est pourquoi j'invoque aujourd'hui ce Sang précieux : sur l'enfer et sur ses démons, afin qu'ils soient définitivement enfermés ; sur tous ceux qui se livrent à l'occultisme, afin qu'Il les rende impuissants et qu'ils se convertissent. Et c'est aussi avec ce Sang de l'Alliance nouvelle et éternelle que je scelle, pour qu'ils échappent à leur malice infernale : tous les hommes pour qui ce même Sang a été répandu par Notre Seigneur Jésus-Christ votre Fils qui, étant Dieu, vit et règne avec Vous dans l'unité du Saint-Esprit pour les siècles des siècles. Amen.