EXORCISME SYRIAQUE

Sacramentaire de l’Église syro-maronite d’Antioche

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,
Maintenant et toujours,
Et dans les siècles des siècles.
Amen.

Psaume 3

Seigneur,
qu'ils sont nombreux mes oppresseurs,
nombreux ceux qui se lèvent contre moi,
nombreux ceux qui disent de mon âme :
"Point de salut pour elle en son Dieu !"
Mais toi, Seigneur, bouclier qui m'entoures,
ma gloire ! tu me redresses la tête.

À pleine voix je crie vers le Seigneur,
il me répond de sa montagne sainte.
Et moi, je me couche et m'endors,
je m'éveille: le Seigneur est mon soutien.
Je ne crains pas ces gens par milliers
qui forment un cercle contre moi.

Lève-toi, Seigneur ! Sauve-moi, mon Dieu !
Tu frappes à la joue tous mes adversaires,
les dents des impies, tu les brises.
Du Seigneur, le salut !
Sur ton peuple, ta bénédiction !

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,
Maintenant et toujours,
Et dans les siècles des siècles.
Amen.

Psaume 11

Dans le Seigneur j'ai mon abri.
Comment dites-vous à mon âme :
"Fuis à ta montagne, passereau.
Vois les impies bander leur arc,
ils ajustent leur flèche à la corde
pour viser dans l'ombre les cœurs droits ;
si les fondations sont ruinées,
que peut le juste ?"

Le Seigneur dans son palais de sainteté,
Le Seigneur, dans les cieux est son trône ;
ses yeux contemplent le monde,
ses paupières éprouvent les fils d'Adam.
Le Seigneur éprouve le juste et l'impie.
Qui aime la violence, son âme le hait.

Il fera pleuvoir sur les impies charbons de feu et soufre
et dans leur coupe un vent de flamme pour leur part.
Le Seigneur est juste, il aime la justice,
les cœurs droits contempleront sa face.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,
Maintenant et toujours,
Et dans les siècles des siècles.
Amen.

Que la paix soit avec vous.
Et avec votre esprit.

Lecture du saint Évangile selon S. Marc

Écoutons la Bonne Nouvelle de la vie et du salut des âmes.

Seigneur, faites-nous miséricorde !

Que le Seigneur nous fasse miséricorde
ainsi qu’à tous les fils de la sainte Église,
ceux qui sont enfantés par le saint Baptême,
au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

Mc 5, 1-20

Ils arrivèrent sur l'autre rive de la mer, au pays des Géraséniens. Et aussitôt que Jésus eut débarqué, vint à sa rencontre, des tombeaux, un homme possédé d'un esprit impur : il avait sa demeure dans les tombes et personne ne pouvait plus le lier, même avec une chaîne, car souvent on l'avait lié avec des entraves et avec des chaînes, mais il avait rompu les chaînes et brisé les entraves, et personne ne parvenait à le dompter. Et sans cesse, nuit et jour, il était dans les tombes et dans les montagnes, poussant des cris et se tailladant avec des pierres.

Voyant Jésus de loin, il accourut, se prosterna devant lui et cria d'une voix forte : "Que me veux-tu, Jésus, fils du Dieu Très-Haut ? Je t'adjure par Dieu, ne me tourmente pas !" Il lui disait en effet : "Sors de cet homme, esprit impur !" Et il l'interrogeait : "Quel est ton nom ?" Il dit : "Légion est mon nom, car nous sommes beaucoup." Et il le suppliait instamment de ne pas les expulser hors du pays.

Or il y avait là, sur la montagne, un grand troupeau de porcs en train de paître. Et les esprits impurs supplièrent Jésus en disant : "Envoie-nous vers les porcs, que nous y entrions." Et il le leur permit. Sortant alors, les esprits impurs entrèrent dans les porcs et le troupeau se précipita du haut de l'escarpement dans la mer, au nombre d'environ 2.000, et ils se noyaient dans la mer.

Leurs gardiens prirent la fuite et rapportèrent la nouvelle à la ville et dans les fermes ; et les gens vinrent pour voir ce qui s'était passé. Ils arrivent auprès de Jésus et ils voient le démoniaque assis, vêtu et dans son bon sens, lui qui avait eu la Légion, et ils furent pris de peur. Les témoins leur racontèrent comment cela s'était passé pour le possédé et ce qui était arrivé aux porcs. Alors ils se mirent à prier Jésus de s'éloigner de leur territoire.

Comme il montait dans la barque, l'homme qui avait été possédé le priait pour rester en sa compagnie. Il ne le lui accorda pas, mais il lui dit : "Va chez toi, auprès des tiens, et rapporte-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde." Il s'en alla donc et se mit à proclamer dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui, et tout le monde était dans l'étonnement.

Amen et paix à vous tous.
Louange à Jésus-Christ.

Action de grâces et bénédiction
pour ses paroles qui nous donnent la vie.

Prions

Seigneur, Dieu Tout-Puissant, qui avez enchaîné le fort en le dépouillant de ses armes, et nous avez donné le pouvoir de fouler aux pieds serpents et scorpions et toute la force de l’ennemi, vous avez enchaîné le serpent homicide et vous nous l’avez livré comme un oiseau. Votre Face fait trembler de crainte toute la création. Du plus haut des cieux, vous avez précipité le diable sur la terre, comme un éclair ; sa volonté perverse a été cause qu’il ne s’est plus trouvé de place pour lui dans le ciel et qu’il en fut expulsé, déchu de l’éclat de sa gloire pour rejoindre les plus ténébreuses profondeurs. Votre seule vue calcine les abîmes et secoue les montagnes, et votre justice transcende les siècles ; c’est vous que louent les enfants et les tout petits qui tètent encore leur mère, vous, que les anges glorifient et adorent. Vous regardez la terre et elle tremble, vous reprenez les montagnes et elles se courbent, vous tancez la mer et la terre, et les fleuves sèchent de frayeur. Les nuées sont la poussière de vos pieds et vous marchez sur les eaux comme sur la terre ferme. Délivrez, nous vous en prions, votre créature N., des manœuvres infernales de l’esprit banni, car c’est à vous, Seigneur, qu’appartiennent toute puissance, louange, gloire et adoration, et, par vous et avec vous, à votre Père et votre Esprit Saint, maintenant et toujours et dans les siècles. Amen.

Exorcisme

Au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit , le Tout-Puissant qui fait trembler le ciel et la terre et tout ce qui s’y trouve, que le serviteur de Dieu N., soit marqué de la sainte Croix, terreur des démons et gloire des Anges.

C’est vous, Seigneur, qui avez donné pouvoir à vos bienheureux apôtres quand vous leur avez dit : « Voici que je vous ai donné autorité sur les serpents et les scorpions et sur toute force de l’ennemi. Que rien ne vous effraie : par mon Nom, vous chasserez les démons et guérirez les malades. »

Voici que moi, votre serviteur, bien que pécheur indigne, j’invoque maintenant votre Saint Nom. Veuillez exaucer ma prière. Ne considérez que votre amour, votre miséricorde et votre tendresse. Par votre bonté et votre grâce, accordez à votre serviteur N. d’être libéré des esprits impurs.

Par votre Toute-Puissance, votre bras très haut et votre Croix victorieuse, terrifiez et chassez de la créature que vous avez façonnée, N., le démon impur.

Par cette force irrésistible qui ordonna à la légion infernale d’entrer dans les porcs et de se noyer dans la mer, voici qu’est chassé , rejeté , et banni de votre serviteur N., le démon maudit.

Par la même Voix qui a chassé des hommes, le démon et les mauvais esprits, je chasse et j’expulse de votre serviteur N. le mauvais esprit qui ne peut plus désormais demeurer en lui.

Qu’il sorte à l’instant et le quitte pour aller vers les abîmes inférieurs et ne puisse plus lui nuire en quoi que ce soit.

Et s’il est de cette espèce dont vous dites, Seigneur, qu’elle ne peut être expulsée que par le jeûne et la prière, qu’il soit jeté dehors par la même Voix qui retentit sur la Croix et éclipsa le soleil ; qu’il soit chassé par la Toute-Puissance de la Croix salvifique, par les prières des saints apôtres et par la force et le pouvoir que vous leur avez donnés.

Qu’il s’en aille : par Celui qui est , le Dieu Tout-Puissant, le Seigneur des Armées célestes.

Que votre serviteur N. soit pleinement rétabli. Qu’il retrouve son esprit et soit guéri dans son âme et dans son corps.

Et que nous puissions tous glorifier le Nom mystérieux de votre Immensité, maintenant et toujours et dans les siècles. Amen.

En traçant des signes de croix entre les yeux de la personne tourmentée,
le prêtre récite la prière suivante :

Ô Notre-Seigneur Jésus-Christ, vous dont le Nom est indicible, redoutable et saint, vous qui avez noyé Légion dans la mer et avez promptement libéré celui qu’il avait enchaîné, vous qui avez terrassé le premier rebelle par votre mort sur la Croix, écoutez maintenant la prière du pécheur que je suis, votre serviteur : car malgré mon indignité, je marque votre créature N. et la scelle par le signe de votre croix, afin que soient anéanti tout maléfice, rompu tout lien inique, et chassés tous les esprits impurs, ceux qui font pécher ainsi que ceux qui endurcissent dans le péché. Que votre serviteur N. soit sanctifié et purifié dans son esprit, son âme et son corps, de sorte qu’avec vos brebis, il rejoigne votre enclos ; et qu’une fois sauvé et libéré de l’esclavage de l’accusateur, il soit trouvé digne de participer à vos mystères de salut pour la vie éternelle et dans les siècles des siècles. Amen.

Bénédiction finale

Sauvez votre peuple
et bénissez votre héritage
Guidez-le et gardez-le
pour les siècles des siècles.
Amen.