EXORCISME PAR LE LIVRE DE L'APOCALYPSE

Au Nom du Père  et du Fils et du Saint-Esprit.

V/ C'est ici que doit se montrer la patience des saints,
R/
Ceux qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus.

V/ Ne craignez pas, petit troupeau,
R/
Car il a plu à votre Père de vous donner le Royaume.

Psaume 2
Pourquoi les nations s'agitent-elles en tumulte,
Et les peuples méditent-ils de vains projets ?
Les rois de la terre se soulèvent,
Et les princes tiennent conseil ensemble,
Contre le Seigneur et contre son Oint.

« Brisons leurs entraves, disent-ils,
Et jetons loin de nous leurs chaînes ! »
Celui qui trône dans les cieux sourit,
Le Seigneur se moque d'eux.

Alors Il leur parlera dans sa colère,
Et dans sa fureur Il les épouvantera :
«  Moi, j'ai établi mon roi
Sur Sion ma montagne sainte. »

« Je vais publier le décret :
Le Seigneur m'a dit : Tu es mon Fils,
Moi-même, aujourd'hui, je t'ai engendré.
Fais-m'en la demande,
et je te donnerai les nations pour héritage,
Et pour domaine les extrémités de la terre.
Tu les gouverneras avec un sceptre de fer ;
Comme le vase du potier
tu les mettras en pièces. »

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

Psaume 110
Oracle du Seigneur à mon Seigneur :
« Siège à ma droite,
jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis
l'escabeau de tes pieds. »

Ton peuple s'offre spontanément
Au jour où tu rassembles ton armée,
avec les ornements sacrés ;
Du sein de l'aurore, vient à toi
la rosée de tes jeunes guerriers.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

V/ Notre secours  est dans le Nom du Seigneur.
R/
Qui a fait le ciel et la terre.

V/ Seigneur, exaucez ma prière.
R/
Et que mon cri parvienne jusqu'à vous.

Prions

Seigneur Jésus-Christ qui êtes le Témoin fidèle, le Premier-né d'entre les morts et le Prince des rois de la terre ; vous qui nous avez aimés, qui nous avez lavés de nos péchés par votre Sang, et qui nous avez faits prêtres de Dieu votre Père ; vous par qui tout commence et par qui tout se termine : Venez ! Ne tardez plus, nous vous en prions, et rendez à chacun selon ses œuvres ! Bénissez ceux qui lavent leurs robes dans le Sang de l'Agneau afin d'avoir droit à l'arbre de vie et d'entrer dans la ville par les portes. Et ordonnez à vos saints anges de jeter dehors les chiens qui ravagent votre vigne : les sorciers, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres et les menteurs.

V/ Que vienne le descendant et le Fils de David,
et que se lève l'étoile brillante du matin !
R/
C'est ici la patience et la foi des saints.

Lecture du saint Évangile selon saint Marc 13, 5-31

Alors Jésus se mit à leur dire : "Prenez garde qu'on ne vous abuse. Il en viendra beaucoup sous mon nom, qui diront : C'est moi ; et ils abuseront bien des gens. Lorsque vous entendrez parler de guerres et de rumeurs de guerres, ne vous alarmez pas : il faut que cela arrive, mais ce ne sera pas encore la fin. On se dressera, en effet, nation contre nation et royaume contre royaume. Il y aura par endroits des tremblements de terre, il y aura des famines. Ce sera le commencement des douleurs de l'enfantement. Soyez sur vos gardes. On vous livrera aux sanhédrins, vous serez battus de verges dans les synagogues et vous comparaîtrez devant des gouverneurs et des rois, à cause de moi, pour rendre témoignage en face d'eux. Il faut d'abord que l'Évangile soit proclamé à toutes les nations. Et quand on vous emmènera pour vous livrer, ne vous préoccupez pas de ce que vous direz, mais dites ce qui vous sera donné sur le moment : car ce n'est pas vous qui parlerez, mais l'Esprit Saint. Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mourir. Et vous serez haïs de tous à cause de mon nom, mais celui qui aura tenu bon jusqu'au bout, celui-là sera sauvé.

Lorsque vous verrez l'abomination de la désolation installée là où elle ne doit pas être (que le lecteur comprenne !), alors que ceux qui seront en Judée s'enfuient dans les montagnes, que celui qui sera sur la terrasse ne descende pas pour rentrer dans sa maison et prendre ses affaires ; et que celui qui sera aux champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau ! Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Priez pour que cela ne tombe pas en hiver.

Car en ces jours-là, il y aura une tribulation telle qu'il n'y en a pas eu de pareille depuis le commencement de la création qu'a créée Dieu jusqu'à ce jour, et qu'il n'y en aura jamais plus. Et si le Seigneur n'avait abrégé ces jours, nul n'aurait eu la vie sauve ; mais à cause des élus qu'il a choisis, il a abrégé ces jours. Alors si quelqu'un vous dit : Voici : le Christ est ici ! Voici : il est là ! N'en croyez rien. Il surgira, en effet, des faux Christs et des faux prophètes qui opéreront des signes et des prodiges pour abuser, s'il était possible, les élus. Pour vous, soyez en garde : je vous ai prévenus de tout.

Mais en ces jours-là, après cette tribulation, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles se mettront à tomber du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées. Et alors on verra le Fils de l'homme venant dans des nuées avec grande puissance et gloire. Et alors il enverra les anges pour rassembler ses élus, des quatre vents, de l'extrémité de la terre à l'extrémité du ciel.

Du figuier, apprenez cette parabole. Dès que sa ramure devient flexible et que ses feuilles poussent, vous comprenez que l'été est proche. Ainsi vous, lorsque vous verrez cela arriver, comprenez qu'Il est proche, aux portes. En vérité je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout cela ne soit arrivé. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

Que par ces paroles de l'Évangile soient effacés tous nos péchés,
et anéantie, dans la sainte Église, toute influence diabolique.

 

PREMIER EXORCISME
PAR LES SEPT ARCHANGES
QUI SE TIENNENT DEVANT DIEU

JE T'EXORCISE  Satan, ainsi que tous les démons que tu as jetés sur la terre, et tous tes serviteurs, par les Sept Anges qui se tiennent devant Dieu, les Sept Anges de la Colère de Dieu à qui furent données les sept trompettes pour annoncer les fléaux qui doivent s'abattre sur le monde coupable.

- Je t'exorcise  par le premier Ange qui sonnera de la trompette, et il y aura de la grêle et du feu, mêlés de sang, qui tomberont sur la terre.

- Par le deuxième Ange  qui sonnera de la trompette, et transformera en sang les eaux de la mer.

- Par le troisième Ange  qui remplira les eaux d'amertume et d'absinthe.

- Par le quatrième Ange  qui ôtera leur clarté au jour et à la nuit.

- Par le cinquième Ange  qui déliera pour un temps tes troupes, afin de tourmenter les hommes qui n'ont pas le sceau de Dieu sur leur front.

- Par le sixième Ange  qui déliera les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve de l'Euphrate, avec leurs myriades exhalant le feu, la fumée et le soufre, et qui tueront le tiers des hommes sans que les autres se repentent des œuvres de leurs mains : de leurs meurtres, de leurs pratiques magiques, de leur impudicité, de leurs vols.

- Par le septième Ange  enfin qui sonnera de la trompette pour annoncer le Règne de Dieu et le Jugement dernier.

Je t'exorcise donc  par les sept Esprits qui se tiennent devant le Trône du Dieu Tout-Puissant, qui est, qui était et qui vient ; par les sept lampes ardentes  qui brûlent devant le trône d'où sortent des éclairs, des voix et des tonnerres ; par les sept cornes de l'Agneau immolé, et par les sept yeux  qui sont les sept Esprits de Dieu envoyés par toute la terre.

Je t'exorcise par les Anges  qui ont pouvoir de moissonner et de vendanger le monde par le feu, et de jeter les grappes de la vigne de la terre dans la grande cuve de la colère de Dieu ; par les sept Anges  vêtus de lin de blancheur éclatante et portant des ceintures d'or autour de la poitrine, et qui tiennent en main les sept plaies, les dernières, car c'est par elles que doit se consommer la colère de Dieu. Oui, je t'exorcise  par les sept mêmes qui reçurent l'ordre d'aller verser sur la terre les sept coupes d'or, pleines de la colère de Dieu qui vit aux siècles des siècles.

V/ Seigneur, exaucez ma prière.
R/
Et que mon cri parvienne jusqu'à vous.

Prions

SEIGNEUR DIEU, prenez en pitié ceux qui connaissent aujourd'hui la grande tribulation, qui lavent leurs robes et les blanchissent dans le Sang de l'Agneau. Hâtez le moment où ils se retrouveront devant votre trône pour vous servir jour et nuit dans votre sanctuaire. Que l'Agneau soit leur Pasteur et les conduise aux sources des eaux de la vie, où vous essuierez toutes larmes de leurs yeux.

Venez, Seigneur Jésus !

 

DEUXIÈME EXORCISME
PAR SAINT MICHEL ARCHANGE
ET TOUS SES ANGES

JE T'EXORCISE  Satan, ange de l'abîme, séducteur et destructeur, par le saint Ange  qui se tient près de l'autel, un encensoir d'or à la main, à qui l'on donna beaucoup de parfums pour qu'il offre la prière de tous les saints sur l'autel d'or qui est devant le trône ; et la fumée des parfums, formée des prières des saints, monta de la main de l'Ange devant Dieu. Je t'exorcise par ce même  Ange qui prit ensuite l'encensoir, le remplit du feu de l'autel et le jeta sur la terre : et il y eut des voix, des tonnerres, des éclairs, et la terre trembla.

Oui, Satan, qui te nommes en hébreu : Abaddon, « perdition », et en grec : Apollyon, « destruction », je t'exorcise par Saint Michel Archange  et tous ses Anges qui te chassèrent du ciel avec les tiens.

- Par le saint Ange  que Dieu a envoyé à Jean, l'Apôtre bien-aimé, pour attester sa Parole et le témoignage de son Fils Jésus-Christ ; le même Ange  qui lui dit : « Écris : Heureux ceux qui sont invités au festin des noces de l'Agneau » ; et qui, dans son humilité, s'est présenté lui-même : « Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères qui gardent le témoignage de Jésus ». Par ce grand Ange donc qui possède l'esprit de prophétie.

- Par l'Ange puissant, le grand Ange  qui volait comme un aigle au milieu du ciel en criant d'une voix de tonnerre : « Malheur ! Malheur ! Malheur aux habitants de la terre ! ».

- Par l'autre Ange puissant  que Jean vit descendre du ciel, enveloppé d'un nuage et l'arc-en-ciel au-dessus de sa tête, dont le visage était comme le soleil et les pieds comme des colonnes de feu, qui, ayant levé la main droite vers le ciel, jura par Celui qui vit aux siècles des siècles qu'il n'y aurait plus de temps et que le Mystère de Dieu serait bientôt consommé.

- Par l'Ange puissant  qui criait dans le ciel : « Qui est digne d'ouvrir le Livre et d'en rompre les sceaux ? » Et par la multitude  des Anges, la myriade et les milliers de milliers qui répondaient à l'unisson d'une voix forte : « L'Agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la bénédiction ».

- Par tous les Anges  qui se tiennent autour du trône, autour des vieillards et des quatre vivants, et qui se prosternent en disant : « Amen ! La louange, la gloire, la sagesse, l'action de grâces, l'honneur, la puissance et la force soient à notre Dieu pour les siècles des siècles ».

Je t'exorcise par les quatre Anges  qui étaient debout aux quatre coins de la terre et en retenaient les quatre vents ; et par l'Ange  qui montait du côté où le soleil se lève, tenant le sceau du Dieu vivant, pour marquer au front les serviteurs de Dieu.

- Par l'Ange puissant  qui prit une pierre semblable à une grande meule et la lança dans la mer en disant : « Ainsi sera soudain précipitée Babylone, la grande ville, et on ne la retrouvera plus, parce que toutes les nations de la terre ont été égarées par tes enchantements. Et c'est dans cette ville qu'on a trouvé le sang des prophètes et des saints et de tous ceux qui ont été égorgés sur la terre ».

- Je t'exorcise encore : par l'Ange  qui s'écriait du haut du ciel : « Craignez Dieu et donnez-Lui gloire, car l'heure de son jugement est venue : adorez Celui qui a fait le ciel et la terre, la mer et les sources des eaux ».

- Et par l'autre Ange  qui le suivait en disant : « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité ».

- Et par l'Ange  qui vint ensuite et cria d'une voix forte : « Si quelqu'un adore la Bête et son image, et en prend la marque sur son front ou sur la main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, du vin pur versé dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et dans le soufre, sous les yeux des saints Anges et de l'Agneau. Et la fumée de son supplice s'élèvera aux siècles des siècles, et il n'y aura de repos, ni jour, ni nuit, pour ceux qui adorent la Bête et son image, ni pour quiconque aura reçu la marque de son nom ».

Je t'exorcise par celui des sept Anges  qui tenait les sept coupes des sept dernières plaies, et qui montra à Jean la Ville sainte, Jérusalem, descendant du ciel d'auprès de Dieu, brillante de la gloire du Seigneur.

- Et par les douze Anges  qui se tiennent aux douze portes sur lesquelles sont gravés les noms des douze tribus d'Israël.

- Et par le même Ange  qui mesurait avec son roseau d'or la Ville d'or pur, semblable à du cristal, illuminée de la gloire de Dieu – car l'Agneau est son flambeau ; ses portes sont douze perles, et sa muraille est de jaspe ; lui qui montra à Jean le fleuve d'eau de vie, clair comme du cristal, jaillissant du trône de Dieu et de l'Agneau au milieu de la Ville.

Enfin, je t'exorcise à nouveau par le grand Ange  qui montra à Jean toutes ces choses et les attesta pour les Églises.

V/ Seigneur, exaucez ma prière.
R/
Et que mon cri parvienne jusqu'à vous.

Prions

QU'ADVIENNE, SEIGNEUR, le jour de votre colère, ainsi que le moment que vous seul connaissez, de juger les morts et de donner la récompense à vos serviteurs, aux prophètes, aux saints et à ceux qui craignent votre Nom, petits et grands. Venez, Seigneur, afin de perdre ceux qui perdent la terre.

Venez, Seigneur Jésus !

 

TROISIÈME EXORCISME
PAR LA REINE DES ANGES
SOUVERAINE DU CIEL

JE T'EXORCISE  toi, le vieux serpent trompeur et rusé ; toi, le diable et Satan, l'accusateur de nos frères jour et nuit devant Dieu ; toi, le grand dragon rouge rempli de fureur contre l'Église, et qui fais la guerre à ses enfants, ceux qui observent les commandements de Dieu et qui gardent le commandement de Jésus.

Je t'exorcise  Bête surgie de la mer (symbole de la puissance politique et de la force matérielle des États mise au service du dragon pour opprimer les serviteurs de Dieu), apostat, blasphémateur et orgueilleux, qui veux te faire adorer par tous les habitants de la terre.

Et toi aussi  Bête de la terre (symbole de la fausse science et de la sagesse de ce monde au service de l'impiété), faux prophète, antéchrist et séducteur, qui mets ta marque sur la main ou le front de tous, afin que nul ne puisse acheter ou vendre, s'il ne porte ton nom ou le nombre de ton nom.

Je t'exorcise  par la Femme qui parut dans le ciel revêtue du soleil, la lune sous ses pieds et une couronne de douze étoiles sur sa tête.

Oui, toi, le dragon de feu et de sang, ainsi que tous les démons que tu as jetés sur la terre ; et toi, la Bête de la mer, serviteur du dragon arrogant et blasphémateur ; et toi, la Bête de la terre, qui persécutes ceux qui n'ont pas la marque du nom de la Bête : je vous exorcise  par la Femme qui mit au monde l'Enfant mâle qui doit gouverner toutes les nations avec un sceptre de fer.

Je vous exorcise  aussi, vous les trois esprits impurs sortis de la gueule du dragon, de la bouche de la Bête à qui Satan a donné le pouvoir, et de celle de l'antéchrist : esprits de démons qui font des prodiges et qui vont vers les rois de la terre afin de les rassembler pour cerner et anéantir le camp des saints et la Ville bien-aimée.

Comment pouvez-vous ignorer que ce combat du grand jour du Dieu Tout-Puissant, dans la plaine d'Armagédon, consommera votre défaite définitive ?

Qu'il vienne ce grand jour par lequel je vous exorcise  avec tous les Anges de Dieu et leur Souveraine ; la bataille du dernier jour, Armagédon, le grand jour de Dieu qui a dit : « Voici que je viens comme un voleur ».

V/ Seigneur, exaucez ma prière.
R/
Et que mon cri parvienne jusqu'à vous.

Prions

SEIGNEUR Jésus, venez renouveler la face de la terre. Permettez à vos élus de contempler la Ville Sainte, de voir descendre du ciel, d'auprès de vous, la Jérusalem nouvelle, brillante de votre gloire. Quand Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, que la mort ne sera plus, et qu'il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses auront disparu. Daignez, Seigneur, illuminer ceux qui sont inscrits au Livre de vie, et donnez-leur de régner aux siècles des siècles. Faites que, bientôt, ils puissent entendre de leurs oreilles les paroles de l'Ange : « Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes : Il habitera avec eux et ils seront son peuple, et Lui-même Il sera le Dieu avec eux, Il sera leur Dieu ».

Venez, Seigneur Jésus !

 

QUATRIÈME EXORCISME
PAR LE SANG DE L'AGNEAU
ET LE VERBE DE DIEU

ET TOI, BABYLONE la grande (la société antichrétienne : la cité des hommes opposée à la cité de Dieu), habitation de démons, séjour de tout esprit impur, repaire de tout oiseau immonde et odieux ! Parce que toutes les nations de la terre ont bu du vin de la fureur de ton impudicité, que les rois de la terre se sont souillés de ton impudicité et que les marchands de la terre se sont enrichis par l'excès de ton luxe, je t'exorcise  par l'Agneau qui te vaincra, toi et tes royaumes, car c'est Lui le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois ; je t'exorcise  par l'Agneau qui se tiendra sur la montagne de Sion, et avec Lui les cent quarante quatre mille personnes qui auront son Nom et le Nom de son Père écrits sur le front.

Je t'exorcise  par le Sang de l'Agneau, Celui qui dit : « Voici que je fais toutes choses nouvelles », Jésus, l'Étoile brillante du matin éternel.

Babylone, mère des impudiques et des abominations de la terre, je t'exorcise  par le Fils de l'homme ayant sur la tête une couronne d'or et dans la main une faucille tranchante pour moissonner la terre ; par le Dieu  qui se souvint de toi pour te faire boire du vin de son ardente colère. Oui, je t'exorcise  par Celui qui est assis sur le grand trône éclatant de lumière. Devant sa Face, la terre et le ciel s'enfuient et s'évanouissent. Car c'est à Lui qu'appartiennent le salut, la gloire et la puissance, parce que ses jugements sont vrais et justes.

Babylone, grande prostituée empourprée d'écarlate, ivre du sang des saints et du sang des martyrs, je t'exorcise  par le Verbe de Dieu revêtu du vêtement teint de son Sang, et suivi de ses élus et de ses fidèles vêtus de lin fin, éclatant et pur, qui représente les vertus des saints. Sur son vêtement et sur son baudrier, Il porte : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. De sa bouche sort un glaive affilé pour en frapper les nations. Et sur toi, Babylone, se réjouissent les armées du ciel et tous les saints, les apôtres et les prophètes. Car en te jugeant, Dieu leur a fait justice. Et la fumée de ton embrasement monte aux siècles des siècles.

Je t'exorcise  par la Parole à laquelle nos frères ont rendu témoignage et ont méprisé leur vie jusqu'à la mort.

J'en appelle maintenant à l'Ange debout dans le soleil qui criait d'une voix forte aux oiseaux du ciel : « Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu, pour manger la chair des rois, des généraux, des soldats, des cavaliers et de tous les hommes ». Et j'en appelle à l'Ange qui descendra du ciel tenant dans sa main la clé de l'abîme et la grande chaîne : qu'il se saisisse de toi, dragon, vieux serpent, diable et Satan, qu'il t'enchaîne dans l'abîme fermé et scellé, cette fois définitivement, et que tu sois tourmenté jour et nuit aux siècles des siècles ! Avec ton faux prophète, l'antéchrist, soyez tous deux jetés dans l'étang de feu où brûle le soufre. Car il vient le Jugement de Dieu. Oui, souviens-toi d'Armagédon !

Satan et tous tes anges apostats, et tous tes serviteurs, je vous exorcise  par le Verbe de Dieu, par sa Très sainte Mère  la Vierge Marie, par l'Archange Saint Michel  et toutes les armées du ciel, et par les paroles  du Seigneur Jésus qui atteste ces choses et qui dit :

« Oui, je viens bientôt. Le moment est proche. Que celui qui est injuste fasse encore le mal ; que l'impur se souille encore ; que le juste pratique encore la justice, et que le saint se sanctifie encore. Heureux ceux qui lavent leurs robes dans le Sang de l'Agneau ! Dehors les chiens, les magiciens, les impudiques, les idolâtres, et quiconque aime le mensonge et s'y adonne !

Je suis l'Alpha et l'Oméga, le commencement et la fin. À celui qui a soif, je donnerai gratuitement de la source de l'eau de la vie. Celui qui vaincra possèdera ces choses ; je serai son Dieu et il sera mon fils. Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les magiciens, les idolâtres et tous les menteurs, leur part est dans l'étang ardent de feu et de soufre ! »

Amen ! Venez Seigneur Jésus !